© CHRISTIANE COLLIN
.: l'artiste
Christiane Collin vit et peint à Lourmarin (Luberon).

Christiane Collin

Ses corps d’univers, et ses demeures de fragilité

Un corps unique, désert et déchiqueté; comme des traces de chair, s'arrache aux désastres du néant. Chaque corps est un abîme. Chaque corps est une immensité. Une île de fragilité.

Proximité crue de la béance! Le corps n'étreint pas l'univers. Il s'arrime aux creux violents des tombeaux intimes. Christiane Collin creuse à vif, en sidérante sensibilité, l'impossible acceptation de la finitude. Elle ose faire remède à l'aliénation identitaire, et ses armes, subtiles passerelles d'incertitude, sont plurielles. On voit des êtres de poussières, des somptuosités charnelles, de nocturnes coulées, des cicatrices de matière, et d'insondables masses diffuses, insondables et sans limites.

... Suite